Cabinet des secrétaires généraux pour les affaires algériennes

Dates 1955/1961
Cote de référence FR CAOM 81 F 67 à 126
Histoire administrative

Le décret du 9 juin 1958 nomme René Brouillet secrétaire général pour les affaires algériennes auprès du président du Conseil. Son cabinet se compose de Bernard Tricot, directeur de cabinet (nommé par arrêté du 4 juillet 1958), des conseillers techniques Guy Dorget et Luc Boissonnis (arrêté du 4 juillet 1958), des chargés de mission Yves Roland-Billecart (arrêté du 11 septembre 1958), François Partiot, colonel d’infanterie (arrêté du 22 septembre 1958) et Jean-Yves Alquier (arrêté du 24 novembre 1958).
Henry Ingrand, nommé par le décret du 24 janvier 1959, succède à René Brouillet. Son cabinet se compose d’Henri Ecal, directeur de cabinet (arrêté du 29 janvier 1959), Jacques Suel, chef de cabinet (arrêté du 29 janvier 1959), Yves Roland-Billecart et le colonel François Partiot, conseillers techniques (arrêté du 30 janvier 1959). Le colonel Partiot est remplacé par le lieutenant-colonel Laure tandis qu’Henri de la Bastide prend les fonctions de conseiller technique (arrêtés du 16 mars 1959). Jean-Pierre Durand-Gasselin est nommé chargé de mission (arrêté du 24 juillet 1959). Le 20 octobre 1959, il est mis fin aux fonctions du colonel René Laure, appelé à d’autres fonctions.
Roger Moris est nommé secrétaire général pour les affaires algériennes par le décret du 25 novembre 1959. Il nomme, comme directeur de cabinet, Marcel Blanc, comme conseillers techniques Yves Roland-Billecart, Henri de la Bastide et Jean Larché, comme chargés de missions, le colonel Tercé et Jean-Pierre Durand-Gasselin (arrêtés du 1er décembre 1959). Enfin, par arrêté du 18 janvier 1960, Jacques Suel redevient chef du cabinet et Jean-Marie Laussel est nommé conseiller technique.

Mode de classement

Au cours de ces remaniements, les dossiers sont passés de main en main et ont parfois été complétés, ce qui rendait difficile un classement par cabinets successifs. Nous avons divisé les dossiers en deux groupes. Le premier groupe rassemble principalement les dossiers des directeurs du cabinet, Bernard Tricot, Henri Ecal et Marcel Blanc et des conseillers techniques chargés des affaires civiles. Le second groupe regroupe les dossiers des chargés de mission et conseillers techniques, chargés des affaires militaires et de maintien de l’ordre, Jean-Pierre Durand-Gasselin et les colonels Partiot, Laure et Tercé.

Sources complémentaires

Le lieutenant-colonel Laure a laissé deux ouvrages faisant probablement partie de sa documentation personnelle : 13e régiment d’artillerie , campagne 1939-1940, seize eaux-fortes du canonnier Patriarche et l’Ile du Salut d’Elie Barnaud. Ces ouvrages ont été placés dans le fonds de la bibliothèque du Centre des archives d’outre-mer.